Première séance séminaire Politiques des Sciences 2013-14 : « L’enseignement supérieur et la recherche vu depuis les médias : l’exemple des technologies d’information » 28/11/13

ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES EN SCIENCES SOCIALES

 

Séminaire « Politiques des sciences »

Programme 2013-2014

Jeudi de 17 h à 21 h

salle M. & D. Lombard, 96 bd Raspail 75006 Paris

 

 

Séance 1 –  28 novembre 2013

« L’enseignement supérieur et la recherche vu depuis les médias : l’exemple des technologies d’information »

Il est peu d’expérience des médias plus significatives que d’être soi-même l’objet de l’attention médiatique. Les universitaires en ont fait l’expérience après l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007 et peuvent constater la séquence implacable du passage de l’ombre à la lumière et réciproquement. Les papiers louangeurs des années 2007-2010 consacrés aux bienfaits de la loi LRU et plus généralement au mérite de « l’autonomie » ont cédé la place à une nouvelle passion, à une nouvelle « révolution qui va tout changer dans l’Université française », les technologies de l’information. Le coup de semonce avait été donné au moment de la sortie du livre de Michel Serres, Petite Poucette. Désormais, MOOC et FUN fleurissent dans la presse. Et déjà la main invisible du progrès semble s’abattre sur les universitaires, sommé(e)s dans leurs établissements de s’adapter.

Si le débat sur le rôle et l’importance des technologies de l’information dans l’enseignement supérieur et la recherche doit être mené, il convient également de déconstruire les conditions médiatiques dans lesquelles la discussion doit se tenir. Tel est l’objet de cette première séance du séminaire.

Participants : Christophe Pébarthe (Bordeaux 3), Jérôme Valluy (Paris 1).

Les interventions des deux conférenciers sont disponibles (en audio) en suivant ce lien : https://archive.org/details/AnnonceSance1PolitiquesDesSciences201314