Michel Agier_présentation de la 12° séance du séminaire Politiques des Sciences

Si vous le voulez bien, on va procéder de la manière suivante. D’une part, dire que cet exercice aujourd’hui s’inscrit pleinement dans ce qui avait été dit l’an dernier, lorsque nous avions élaboré un petit texte qui servait de base à l’engagement des uns et des autres pour les élections au conseil scientifique (CS) et au conseil d’administration (CA).A cette occasion nous avions pris l’engagement de ne jamais faire de ces lieux des chambres d’enregistrement, d’intervenir autant que possible et de rendre compte de nos mandats, en l’occurrence de vos mandats d’élus, aux mandants. Et puis surtout, cet exercice, c’est aussi de parler entre nous sur les différents dossiers qui ont occupé le CS et le CA et les interrogations que l’on peut avoir sur la meilleure manière d’intervenir. Ce sont des dossiers complexes.

Nous avons prévu de passer ces presque deux heures en trois parties. Une première partie que Christian Topalov, Christian Jouhaud et peut-être d’autres pourraient commencer à alimenter sur les discussions et les décisions prises au long de l’année sur différentes entités nouvelles, les fondations : fondations France-Japon, fondation Condorcet, l’association de préfiguration de Condorcet, le PRES, et puis aussi les bilans de ce qui a été fait avec les évaluations de l’AERES. Voilà un premier paquet de discussions que l’on pourrait avoir. Peut-être pourrions-nous conclure cette première partie par un bilan sur la démocratie à l’Ecole, notamment en relation avec l’expérience vécue du fonctionnement du CA et du CS.

On consacrera ensuite une deuxième partie de la discussion à la question du passage aux compétences élargies, ce qu’on en pense les uns et les autres et la ou les positions possibles sur le sujet.

Enfin, un certain nombre de personnes présentes ont dit qu’elles étaient prêtes à prendre la parole pour parler de leurs mandats.

Je demanderai à Christian Topalov d’introduire la discussion sur ces nouvelles entités dont vous avez eu à débattre dans les instances CA et CS et puis on pourrait engager une première discussion là-dessus. Je passe la parole à Christian.