séance du 24 mai 2018 : Réformes anti-démocratiques et alignements en cascade dans l’ESR : Comment réinventer des prises critiques ? II.

École des hautes études en sciences sociales – Séminaire Politiques des sciences

 Jeudi 24 mai 2018, 18 h – 21 h

salle 8, 105 Bd Raspail, Paris

(Veuillez noter le changement de salle et d’horaire)

 Les fichiers audio de la séance sont accessibles par ce lien : https://tinyurl.com/ybcr8zbc

Réformes anti-démocratiques et alignements en cascade dans l’ESR : Comment réinventer des prises critiques ?

II. Perspectives d’action à court et moyen terme aux différentes échelles

 

Cette deuxième séance du séminaire Politiques des sciences (la précédente ayant eu lieu le 5 avril dernier) a également pour premier objectif d’articuler un retour critique, collectif et polyphonique sur les luttes dans l’ESR. Depuis 2004, différents moments de mobilisation et de contestation ont marqué la mise en place des réformes, sans que les principaux concernés, chercheurs, enseignants, étudiants, praticiens des métiers multiples de l’ESR, aient pu infléchir ce qui apparaît de plus en plus comme un programme écrit de longue date. De multiples travaux, de nombreuses enquêtes collectives ont examiné en détail les transformations à l’œuvre et il nous a semblé important de faire un point sur plus d’une décennie de politique de l’ESR, pas seulement en France, tout en partageant des réflexions et des propositions sur les voies de sortie, de bifurcation ou d’inflexion disponibles ou à (ré)inventer collectivement. Actualiser l’inventaire des expériences de mobilisation et des enthousiasmes nés dans leur sillage – la plupart déçus – n’est pas un luxe, car la mémoire des luttes passées a tendance à se perdre. Elle se perd car ce qu’il reste de résistance à la destruction méthodique et anti-démocratique de l’ESR est en proie à l’usure et, surtout, à l’anéantissement par les alignements successifs, l’acceptation de nouvelles contraintes et la multiplication des arrangements et des compromis, qui prennent parfois l’allure de véritables compromissions. Il n’y a pourtant aucune fatalité ni « TINA », comme l’illustrent les récents revirements dans le « périmètre » artificiel de PSL. Bricolages, préservation d’espaces d’autonomie informels ou sous les radars, subversions ou refus des règles établies par les managers de la « recherche », blocages, sabotages, le répertoire d’action mérite d’être réexploré, discuté, étendu, pour qu’émergent de nouvelles stratégies et d’autres perspectives. Redonner des prises et retrouver du sens sont des priorités partagées dans de multiples univers professionnels. Peut-on les associer ou les faire converger avec des visions et des programmes qui assument leur charge politique ? Quels sont les échelles, les leviers, les ressorts de l’action et de la refonte collective de ce qui constitue un bien commun parmi les plus précieux : la création, la transmission et la mise en discussion des connaissances ? Le chapitre des bifurcations reste-t-il ouvert à l’espérance ?

Discussion animée par Francis Chateauraynaud (EHESS) et Arnaud Saint-Martin (CNRS et RogueESR) avec :

Mariannick Dagois (PRAG, Paris 8) : « SLU: l’association et son site, reflet ou acteur des mobilisations de l’Université? »

Christophe Granger (historien, chercheur associé au Centre d’histoire sociale du XXe siècle, Paris 1 Panthéon-Sorbonne) : « Comment peut-on encore être universitaire : propositions pour celles et ceux qui ne se résignent pas »

Léonard Moulin (INED) : « Régime par répartition dans l’enseignement supérieur : fondements théoriques et estimations empiriques »

Textes en support :

Christophe Granger, La destruction de l’université française, Paris, La Fabrique, 2015. En lien : « Dans les ruines fumantes de l’Université », par Jérôme Lamy et Arnaud Saint-Martin, Carnet Zilsel, 16 janvier 2016, https://zilsel.hypotheses.org/2380 

Collectif ACIDES, Arrêtons les frais ! Pour un enseignement supérieur gratuit et émancipateur, Paris, Raisons d’agir, 2015, 156 p., ISBN : 978-2-91210-78-00

Patricia Pol, « Le débat universitaire en France », Revue internationale d’éducation de Sèvres [En ligne], 45 | septembre 2007, mis en ligne le 23 juin 2011, consulté le 26 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/ries/255 ; DOI : 10.4000/ries.255

– site de Sauvons l’Université (SLU) : http://www.sauvonsluniversite.com/